A propos

Mon histoire

Je m’appelle Joy Rivault, je suis docteure en Histoire, Civilisations et Archéologie des Mondes Antiques. Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été passionnée par l’Antiquité. Mon premier contact s’est fait avec la mythologie. Le coup de foudre! J’ai su immédiatement ce que je voulais faire dans la vie : mythologue!

J’ai donc commencé bien sagement l’apprentissage du latin, puis du grec ancien, ce qui m’a confortée dans l’idée que ma vie professionnelle serait focalisée sur les civilisations antiques. Commença alors une longue, très longue, indécision : quelle civilisation privilégier, les Romains ou les Grecs ? Quelle métier choisir, archéologue ou historien.ne. ? Frustrée à l’idée de sacrifier l’un ou l’autre,  je décidais de tout faire.

J’ai débuté les fouilles archéologiques à l’âge de 16 ans puis un parcours universitaire en Lettres Classiques. En parallèle, je suivais en auditrice libre les cours d’histoire de l’art et d’archéologie grecque et romaine de mon université. Mon Master et mon CAPES de Lettres Classiques en poche, je me suis inscrite en 2011 en thèse d’histoire ancienne. Ce travail de doctorat, achevé en 2016, portait sur les cultes de Zeus en Carie (région du sud-ouest de la Turquie actuelle).

Je ne suis pas devenue mythologue mais j’ai toujours gardé en moi cet amour prononcé pour les divinités grecques et romaines. Je suis donc aujourd’hui historienne, spécialiste des religions antiques.

Ma vie t’intéresse ? Je t’invite à aller voir mon site professionnel, mon Linkedin ou mon site académique.

Mon blog

De quoi parle #mytho ? C’est simple, d’histoire antique et de femmes, comme l’indique le nom.

C’est pour cette raison que j’ai choisi d’illustrer ce blog avec ce logo. Elle est anonyme, elle peut être n’importe qui, une femme, une déesse, une nymphe, toi… Elle est celle qui écoute mes histoires, la tête emplie de passions et de rêves florissants. Elle me rappelle aussi la nymphe Daphné, transformée en laurier pour échapper aux sollicitations amoureuses du dieu Apollon (#mytho #metoo).

Bref, je vous raconte des histoires sur la vie des Grecs, des Romains et des Barbares, des anecdotes aux grands évènements. Je vous parle de mythologie, d’histoire de l’art et d’archéologie mais aussi de culture pop en analysant les références à l’Antiquité dans notre époque contemporaine. Au milieu de tout ça, je m’intéresse tout particulièrement aux femmes.

Alors, soyons claires, il ne s’agit pas d’un blog militant féministe. En tant qu’historienne j’ai un devoir de neutralité, je présente les faits et je propose une interprétation historique pour comprendre et reconstituer des évènements, sans jamais juger ou prendre parti.

En tant que femme, je suis bien évidemment féministe. Petit rappel pour celles et ceux qui ont les oreilles qui saignent à la seule évocation de ce  mot : ce n’est rien d’autre que l’égalité des droits entre les hommes et les femmes, la base des droits de l’Homme en fait. Donc pas de panique, il n’y a pas de plan secret prévoyant d’éliminer tous les hommes de la planète et de les rayer de l’Histoire! Simplement, plus personne ne peut aujourd’hui nier que l’Histoire est genrée et donc faussée. C’est un fait, elle a longtemps été écrite par les hommes et de nombreuses femmes (pour ne pas dire toutes à certaines époques) ont été évincées, oubliées ou diabolisées.

Le but de ce blog n’est pas de proposer une vision historique inversée qui se voudrait matriarcale, bien au contraire. Une telle démarche ne serait ni historique, ni féministe. #mytho a simplement pour objectif de redonner aux femmes la place qu’elles méritent dans l’histoire antique. Je ne parle donc pas que des femmes ici mais, tu l’auras compris, cher lecteur, elles y ont une place privilégiée.

Alors enivre-toi de culture et nourris-toi de plaisir avec #mytho!

 

Si tu as des questions, des remarques ou des suggestions à me faire parvenir, tu peux remplir le formulaire juste ici :

 

 

%d blogueurs aiment cette page :